Un trait d’union entre la Wallonie, Bruxelles, et la Méditerranée

Le projet Euromed Valley : un trait d’union entre la Wallonie, Bruxelles, et la Méditerranée

A l’initiative d’anciens étudiants de HEC et de l’Université de Liège, se tiendra en 2016 la première édition du salon Euromed Valley. Cette initiative a pour objectif de renforcer le rapprochement économique, culturel et humain entre les deux rives de la Méditerranée.

Les liens entre l’Europe et la rive sud de la Méditerranée sont nombreux et très anciens. De nos jours, l’Europe du Nord Ouest reste ouverte à la méditerranée, notamment par les migrations humaines. L’importante présence algérienne, marocaine, tunisienne, égyptienne, libanaise, turque en Europe témoigne de l’existence d’un véritable trait d’union humain entre les deux rives.

Plutôt qu’appréhender cette présence diasporique en termes de défis d’intégration, le projet Euromed Valley veut avant tout la voir comme une opportunité d’approfondissement des liens économiques, culturels et humains entre l’Union européenne, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et la Turquie.

Le pari à la base de ce projet consiste à affirmer une volonté de coopération au Sud au moment où l’Afrique du Nord et le Moyen Orient traversent des conflits et crises politiques profonds. Il s’agit là en effet d’une difficulté qu’il convient d’aborder avec toute la nuance qu’exige les différentes situations nationales.

L’ambition du projet Euromed Valley consiste à rechercher les pistes de croissance partagée via la mise en place de rencontres euro-méditerranéennes de l’économie et des cultures qui se veulent être un outil en appui à la création d’activité économique et à la création d’emploi. En amenant les femmes et les hommes de part et d’autre de la Méditerranée à créer, innover et coopérer ensemble au delà des frontières, c’est à une prospérité commune et à une meilleure compréhension mutuelle qu’entend contribuer ce projet.